L'histoire a une importance vraiment particulière pour la majeure partie de nos compatriotes.

Tous les ans, les Français se précipitent sur des événements qui leur permettent de découvrir leur passé, Nuit des musées, reconstitutions historiques, Journées du patrimoine, etc. Nos compatriotes aiment aussi visiter les musées. A eux seuls, les musées du ministère de la Culture reçoivent en une année presque 30 millions de visiteurs. De fait, 82 % des Français se déclarent réellement attachés au passé, pour rester en connexion avec leurs racines et conserver des repères dans le monde actuel. D'innombrables sites internet sont consacrés à l'histoire. On peut y visionner des documents d'archives ou consulter des informations sur un personnage particulier. Notre histoire est la thématique centrale du site Body-art-concept.com. Vous y trouverez des informations sur de multiples événements et sur l'histoire de l'art. Si vous cherchez à creuser des thèmes comme les attentats du 11 septembre ou la chute du mur de Berlin, Body-art-concept fournit des contenus détaillés. La scolarité a un rôle prépondérant dans l'enseignement de l'histoire de la France et du monde. C'est du reste la matière qui a les faveurs des jeunes Français. Mais beaucoup ne s'arrêtent pas à ce stade. Mieux que tous les manuels, tout édifice narre une partie de notre histoire. Si la France rassemble cent monuments nationaux, notamment la cathédrale de Besançon ou le château d'Angers, la richesse du patrimoine français se dévoile également jusque dans les plus petites bourgades. Cela fait huit ans que les tout derniers poilus sont décédés. La mort des acteurs des événements majeurs rend la transmission d'autant plus fondamentale. Le développement des technologies constitue une occasion unique d'entretenir ce lien avec notre passé. Nul ne peut contester le rôle fondamental d'internet dans cet accès simplifié à l'histoire. Château de Chambord ou cathédrale de Chartres : que souhaitez-vous découvrir aujourd'hui ? Grâce à une technologie novatrice, la visite virtuelle, on peut dorénavant se balader à travers l'histoire installé dans son salon.